Yoga

Le yoga que nous proposons lors de nos retraites à Dhyana Ananda est le yoga Sivananda tel qu’il nous a été enseigné par les disciples de Swami Devananda au centre de Montréal et à l’ashram de Val-Morin. Bien que située à proximité de l’ashram et se réclamant de l’héritage de Sivananda, Dhyana Ananda n’en demeure pas moins une petite structure indépendante qu’il ne faut pas confondre avec l’organisation International Sivananda Yoga Vedanta Centres fondée par Swami Devananda et dont le siège social est situé à l’ashram de Val-Morin.

Yoga

Le yoga que nous proposons lors de nos retraites à Dhyana Ananda est le yoga Sivananda tel qu’il nous a été enseigné par les disciples de Swami Devananda au centre de Montréal et à l’ashram de Val-Morin. Bien que située à proximité de l’ashram et se réclamant de l’héritage de Sivananda, Dhyana Ananda n’en demeure pas moins une petite structure indépendante qu’il ne faut pas confondre avec l’organisation International Sivananda Yoga Vedanta Centres fondée par Swami Devananda et dont le siège social est situé à l’ashram de Val-Morin.

Lisez nos articles sur le yoga:

Entre les VIIIe et IIIe siècles av. J.-C., la vallée de l’Indus était un grand bassin de circulation d’idées qui a vu apparaître non seulement de nouveaux courants de pensée mais aussi de nouvelles religions comme le jaïnisme ou le bouddhisme. Certains de ces courants ou religion ont remis en question le pouvoir des Brahmans et le système de castes. Cependant, bien que parfois opposés, tous ont été marqués par les Védas.

Le yoga Sivananda se réclame  de l’Advaita Vedanta. Il s’agit d’un courant de l’hindouisme représenté par Shankaracharya (VIIe-VIIIe siècle ap. J.-C.)  qui se résume par la devise : « unité dans la diversité ». Dieu se manifeste sous la pluralité des formes. Le but suprême est la libération (Moksha) qui se réalise lorsque l’âme individuelle (Atman) fusionne avec l’âme universelle (Brahman). Pour comprendre ce qu’est le yoga Sivananda, il faut donc s’intéresser en premier lieu à l’hindouisme et aux Upanishads.

SIVANANDA, LE SWAMI VISIONNAIRE

Sivananda est une figure majeure du yoga indien du XXe siècle. Il eut à cœur la démocratisation du yoga et sa diffusion à travers le monde. Il apparaît aujourd’hui comme un visionnaire qui a su porter le yoga dans la modernité. Il a mis au point une forme de yoga complet et accessible à tous appelé « le yoga de la synthèse » qui simplifiait et combinait divers courants du yoga.

DEVANANDA, LE DÉVOT MISSIONNAIRE

Issu d’un milieu modeste et rêvant d’étudier les sciences, Swami Vishnu Devananda (1927 – 1993) s’était enrôlé dans l’armée car c’était pour lui la seule manière de pouvoir s’instruire. Mais son destin lui réserva un autre chemin. À l’âge de vingt ans, il trouva par hasard au fond d’une corbeille à papier un pamphlet  intitulé « Les vingt directives spirituelles de Swami Sivananda ». 

LE CORPS, VÉHICULE DE L’ÂME

Le yoga porte en premier lieu son attention sur le corps physique considéré comme le véhicule de l’âme. Travailler sur le corps prépare à la méditation.  Au quotidien, la pratique du yoga se fonde sur une représentation multiple du corps : il y a trois corps et cinq enveloppes ou koshas.

L’ESPRIT DU YOGA SIVANANDA

 Les enseignements de Sivananda reposent sur la philosophie universaliste de l’Advaita Vedanta qui prône la non-dualité et se résume par la devise « unité dans la diversité ». Il n’y a pas de différenciation entre l’âme individuelle (Atman) et l’âme universelle (Brahman). Il n’y a qu’un seul Dieu qui peut prendre différentes formes. 

Share This