Les gens ont du mal à commencer une pratique spirituelle parce qu’ils mettent beaucoup d’énergie à chercher la meilleure façon et la plus simple de s’y lancer. Nous devrons peut-être changer notre attitude et renoncer à chercher la meilleure ou la plus simple des manières.

 En fait, il n’y a pas d’autre choix. Quelle que soit l’approche que nous adoptons, nous devrons faire face à ce que nous sommes déjà. Nous devons regarder qui nous sommes. Selon la tradition bouddhiste, la base de travail du chemin et l’énergie impliquée dans le chemin est l’esprit propre de l’esprit, qui travaille en nous tout le temps.

 La spiritualité est basée sur l’esprit. Dans le bouddhisme, l’esprit est ce qui distingue les êtres vivants des rochers ou des arbres ou des plans d’eau. Ce qui possède une conscience discriminante, ce qui possède un sens de la dualité – qui saisit ou rejette quelque chose d’extérieur – c’est l’esprit.

 Fondamentalement, c’est ce qui peut s’associer à un «autre» – à tout «quelque chose» perçu comme différent de celui qui perçoit. Telle est la définition de l’esprit. La phrase traditionnelle tibétaine définissant l’esprit signifie précisément que: « Ce qui peut penser à l’autre, la projection, c’est l’esprit. »

 Donc, par esprit, nous entendons quelque chose de très spécifique. Ce n’est pas seulement quelque chose de très vague et effrayant à l’intérieur de nos têtes ou de nos cœurs, quelque chose qui se produit juste dans le cadre de la façon dont le vent souffle et l’herbe pousse. C’est plutôt quelque chose de très concret. Il contient une perception-perception qui est très simple, très basique, très précise. L’esprit développe sa nature particulière lorsque cette perception commence à s’attarder sur autre chose que soi-même. Le mental fait que le fait de percevoir autre chose représente l’existence de soi.

 C’est le tour de passe passe du mental qui constitue l’esprit. En fait, ce devrait être le contraire. Puisque la perception part de soi, la logique devrait être: « J’existe, donc l’autre existe ». Mais d’une manière ou d’une autre l’hypocrisie de l’esprit est développée à un point tel que l’esprit s’attarde sur l’autre comme un moyen d’obtenir le feedback qu’il existe lui-même, ce qui est une croyance fondamentalement erronée.

 C’est le fait que l’existence de soi est discutable qui motive le tour de passe passe de la dualité. Cet esprit est notre base de travail pour la pratique de la méditation et le développement de la conscience. Mais l’esprit est plus que le processus de confirmation de soi par la dualité persistante de l’autre. L’esprit comprend également ce que l’on appelle les émotions, qui sont les points forts des états mentaux. L’esprit ne peut exister sans émotions. La rêverie et les pensées discursives ne suffisent pas. Ceux-là seuls seraient trop ennuyeux. L’astuce dualiste serait trop mince. Nous avons donc tendance à créer des vagues d’émotions qui montent et descendent: passion, agression, ignorance, fierté, toutes sortes d’émotions. Au début, nous les créons délibérément, comme un jeu pour essayer de nous prouver que nous existons. Mais finalement, le jeu devient un problème; cela devient plus qu’un jeu et nous oblige à nous remettre en question plus que ce que nous voulions.

 Nous avons donc créé un monde doux-amer. Les choses sont amusantes mais en même temps pas si amusantes. Parfois, les choses semblent terriblement drôles mais, d’un autre côté, terriblement tristes. La vie a la qualité d’un de nos jeux qui nous a piégés.

 La configuration de l’esprit a créé le tout. Nous pouvons nous plaindre du gouvernement ou de l’économie du pays ou du taux d’intérêt préférentiel, mais ces facteurs sont secondaires. Le processus originel à l’origine des problèmes est la compétitivité de ne se voir que comme le reflet de l’autre.

 Les situations problématiques surgissent automatiquement comme expressions de cela. Ils sont notre propre production, notre propre travail soigné. Et c’est ce qu’on appelle l’esprit.

Trungpa

Prochaines retraites:

CALENDRIER 2020 – 2021

DU 7 AU 28 MARS 2020
DU 7 AU 21 MARS 2020

DU 17 OCTOBRE AU 07 NOVEMBRE 2020
DU 17 OCTOBRE AU 31 OCTOBRE 2020

DU 19 DECEMBRE AU 09 JANVIER 2021
DU 19 DECEMBRE AU 02 JANVIER 2021

DU 13 FÉVRIER AU 06 MARS 2021
DU 13 FÉVRIER AU 27 FÉVRIER 2021

Pour votre réservation

Info-lettre

On vous en dit encore plus sur nos retraites

Merci !

Share This