Oubliez la baguette et les croissants au beurre !

Dans le Karnataka, l’État du sud de l’Inde où le pourcentage de végétariens est le plus élevé, la journée commence par des idlis. Ce sont des petites bouchées faites de riz et de lentilles fermentés et cuites à la vapeur. Les idlis auraient été élaborés en des temps immémoriaux dans les rues avoisinant le temple d’Udupi (que nous visitons au cours de nos retraites). Très digestes, ils représentent un excellent apport en protéines, vitamines,  acides aminés et oligo-éléments. Voilà qui est parfait pour commencer la journée si l’on est végétarien.

 

Moule à idlis

Moule à idlis traditionnel

Les idlis se préparent de la manière suivante :  on fait tremper séparément le riz et les lentilles durant la nuit. Le lendemain, on égoutte chacun des ingrédients et on les broie, toujours séparément. Les deux pâtes ainsi obtenues sont ensuite mélangées pour faire une pâte onctueuse. On rajoute un peu de sel et éventuellement un peu d’eau, puis on laisse le mélange fermenter plusieurs heures à température ambiante (le temps idéal de trempage serait de sept heures).

Système D pour cuire les idlis

On verse ensuite la pâte fermentée dans des moules à idlis et on les cuit à la vapeur pendant environ 10 minutes.

 

Retraites en Inde du Sud
Saison 2020-2021

TÉLÉCHARGEZ LA NOUVELLE BROCHURE PDF.

Pourquoi les idlis sont-ils bons pour la santé ?

Les idlis sont bons pour la santé pour deux raisons : parce qu’ils résultent d’une fermentation et parce qu’ils sont cuits à la vapeur.

La fermentation a une grande importance d’un point de vue nutritionnel car de nombreuses transformations se produisent durant ce processus. Par exemple, l’augmentation de la méthionine, un acide aminé qui joue un rôle essentiel dans le métabolisme, améliore considérablement la valeur protéique. On note également une augmentation de la choline, un autre acide aminé essentiel.

Il se produit aussi une augmentation des vitamines C et B (pour 100 g d’idlis : 0,59 mg de riboflavine, 0,59 mg de thiamine et 0,76 mg d’acide folique), de l’azote non protéique, et de l’acide nicotinique. L’acide phytique (puissant anti-oxydant) est hydrolisé à 50% et devient ainsi assimilable par l’organisme humain.

De plus, des micro-organismes naturellement présents dans les légumineuses comme le leuconostoc mesenteroides et le streptococcus thermophilus se développent rapidement et produisent de l’acide lactique (≥ 1,0%) et du dioxyde de carbone qui font lever la pâte.

La température peu élevée de la cuisson à la vapeur présente l’avantage de préserver tous ces bons nutriments.

Source scientifique : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3551127/

 

LA RECETTE DES IDLIS

  • 3 tasses de riz
  • 1 tasse de lentilles blanches
  • 1 cuillère de graines de fenugrec
  • 3 cuillères de gros sel de mer

Faites tremper séparément pendant la nuit le riz dans un plat et les lentilles avec le fenugrec dans un autre plat. Couvrez.  (Le temps de trempage idéal selon une approche scientifique serait de 7 heures.)

Égouttez.

Broyez les lentilles et le fenugrec avec un blender, puis le riz (toujours séparément) jusqu’à obtenir deux pâtes onctueuses. Au besoin rajoutez un peu d’eau au cours de l’opération pour obtenir une texture onctueuse.

Mélangez ensuite les deux pâtes ensemble. Ajoutez trois bonnes pincées de gros sel et éventuellement un peu d’eau. La pâte ainsi obtenue doit être onctueuse et mousseuse.

Laisser de nouveau fermenter 7 heures

La pâte a normalement levé et a une consistance aérée et mousseuse. Vous pouvez conserver cette pâte au frigo pendant 4 jours

Faire cuire 10 minutes à la vapeur dans des moules à idlis.

Servir avec un chutney ou une sauce.

 

 

Info-lettre

On vous en dit encore plus sur nos retraites

Merci !

Share This